13.09.2017, 16:00  

Elles refont le trail des Dents-du-Midi, 30 ans après

Abonnés
chargement
30 ans séparent ces deux images. Mais les deux coureuses n'ont rien perdu de leur allant.

 13.09.2017, 16:00   Elles refont le trail des Dents-du-Midi, 30 ans après

Course - En 1987, Marylaure Berra et Sylvie Bellon s'alignaient ensemble au départ du trail des Dents-du-Midi. Samedi, elles reformeront l'équipe qui leur avait permis de se classer deuxièmes.

1987: Marylaure Berra et Sylvie Bellon s’alignent en duo sur leur premier trail des Dents-du-Midi. «Nous étions les «Amandines», en référence au petit pékinois que je possédais et qui s’appelait comme ça», rigole la première. «Pour notre nouvelle participation, nous avons décidé de changer de nom. Ce sera «BB, 30 ans après». Histoire de marquer le coup.»

Evolution du matériel

Trois décennies après leur inscription initiale, les deux Chablaisiennes ont décidé de reformer le duo qui les...

1987: Marylaure Berra et Sylvie Bellon s’alignent en duo sur leur premier trail des Dents-du-Midi. «Nous étions les «Amandines», en référence au petit pékinois que je possédais et qui s’appelait comme ça», rigole la première. «Pour notre nouvelle participation, nous avons décidé de changer de nom. Ce sera «BB, 30 ans après». Histoire de marquer le coup.»

Evolution du matériel

Trois décennies après leur inscription initiale, les deux Chablaisiennes ont décidé de reformer le duo qui les avait vu avaler les 44 kilomètres du parcours en 9h29’. «J’avais 38 ans et Sylvie 18. Nous étions arrivées deuxièmes de notre catégorie. L’équipe de Catherine Mabillard nous avait devancées. Là, nous avons pris un petit coup de vieux», poursuit Marylaure qui, affichant sans fard ses 68 printemps, revendique son statut de doyenne de l’épreuve. «Ce qui n’empêche pas que j’ai souvent de la peine à la suivre», commente la cadette.

 

Marylaure ouvre la voie. Plus jeune, Sylvie semble serrer les dents. © ldd

 

A l’époque, elles avaient effectué le tour de concert. «Marylaure a toujours été la plus rapide, mais il fallait passer tous les ravitaillements ensemble», poursuit la quadragénaire. «Comme matériel, nous n’avions que ce que nous portions sur le dos: des baskets, des shorts et un t-shirt. Pas même un coupe-vent.» L’aînée complète: «Je me rappelle qu’il faisait  très froid. A Soi, Sylvie était tellement frigorifiée qu’on l’avait badigeonnée de graisse à traire. Mais plus on descendait, plus le soleil revenait. A Vérossaz, il faisait grand beau.»

Une approche différente

En trente ans, l’approche à drastiquement changé: «Nous devons pouvoir fonctionner en semi-autonomie, avec couverture de survie, ravitaillement, sifflet et lampe frontale.» Surtout, le parcours s’effectuera par étape. Sylvie Bellon assurera le premier relais de Champéry à Vérossaz (25 kilomètres), sa coéquipière prenant la relève pour terminer la boucle (32 kilomètres). Alors que la première devra monter à Antème, la seconde aura deux cols à plus de 2000 mètres à négocier: Jorat et Susanfe. «Nous avons repéré plusieurs fois le tracé et espérons avant tout éviter la neige», souligne Marylaure.

 

Sylvie et Marylaure à l'arrivée. L'équipe s'appelait alors "Les Amandines". Cette année, elle se nomme "BB, 30 ans après", en référence à leurs noms de famille.  © ldd

 

Quand on leur demande ce qui les a incitées à reformer leur binôme 20 ans après, les deux Valaisannes sourient. «Ça s’est fait naturellement. Marylaure a toujours continué à courir, moi je suis passée par la case vélo et la randonnée à ski. Après le Tour du Chablais l’an dernier, ça me grattait de retenter l’expérience. Il y a trente ans, je serrais les dents pour la suivre, elle a beau avoir 20 ans de plus que moi, c’est toujours pareil. En plus, elle n’a jamais de courbatures.» Des propos qui font sourire la doyenne: «Ce qui compte, c’est la satisfaction d’arriver au bout. D’autant que mes petits-enfants feront les derniers mètres avec moi.» 

 

La plus vieille course d'Europe

Le Trail des Dents du Midi est la plus vieille course de montagne en Europe. Elle a été créée à la base par l’armée Suisse dans un but d’entraînement des troupes au début des années 1960. Depuis, elle est devenue une épreuve populaire. La première édition officielle s’est déroulée en 1967.

Le trail proposé ce samedi week-end s’étire sur 57 km et comporte 3700 mètres de dénivelé positif. A noter que diverses animations particulières sont prévues sur la parcours, dont une déclinaison estivale de Chavanette the Wall dimanche. Ce relais de 333 mètres de dénivelé positif est à parcourir en boucle et par équipe le plus de fois possible en 5 heures.
 


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !

À lire aussi...

TRAIL DES DENTS DU MIDIChampéry couronne un coureur vaudoisChampéry couronne un coureur vaudois

Champéry couronne un coureur vaudois

En 6h01'12'', Jean-Philippe Tschumi a remporté l'édition 2017 du Trail des Dents-du-Midi. Le Vaudois de Corbeyrier a...

  16.09.2017 16:56

Top