21.06.2017, 12:00  

Le combat des Valaisannes pour leurs droits a été long... et il se poursuit

chargement
Le film l'Ordre divin se termine sur le premier vote des femmes sur le plan fédéral. Le combat pour la cause féminine se poursuit.

 21.06.2017, 12:00   Le combat des Valaisannes pour leurs droits a été long... et il se poursuit

Histoire valaisanne - Le film l'Ordre divin est sur nos écrans actuellement. Il raconte la lutte des femmes pour obtenir le droit de vote. En Valais, ce combat n'a pas été simple et il n'est pas terminé dans un canton qui ne compte aujourd'hui qu'une députée pour quatre députés.

L'Ordre divin. Ce film est diffusé actuellement sur les écrans valaisans. Il raconte, sous la forme d'une fiction, le combat mené par les femmes pour obtenir le droit de vote, un droit qui ne leur est accordé qu'en 1971.

En 1971, le Valais dit oui au droit de vote des femmes sur le plan fédéral. Nettement. Mais pour en arriver à cette acceptation, le chemin a été long.

Un village valaisan modèle

Le village haut-valaisan d’Unterbäch est devenu le symbole de la lutte pour le droit de vote des femmes, parce qu’il a organisé un vote consultatif pour elles en 1957. Cet événement a eu un retentissement international.

Le refus de 1959

Cela n’a pas empêché le Valais, comme la Suisse, de refuser le droit de vote des femmes en 1959. Le rejet est alors massif, à 7 contre 3.

Les oui nets de 1970 et de 1971

L’opinion change rapidement. Le Valais accepte, en 1970, le droit de vote des femmes sur le plan cantonal, avec 72,6 %. Il est alors le sixième canton à se prononcer dans ce sens.
Lors de la votation fédérale de 1971, l’acceptation du droit de vote des femmes est encore plus nette. C’est 79,9% de oui en Valais, contre 65,7% en moyenne suisse.
En 1971, le débat n’est pas, n’est plus, très intense en Valais. La messe semble dite après le vote de 1970, qui lui avait provoqué une vaste confrontation d’idées. Tous les partis politiques sont pour. L’Eglise est pour. Le Nouvelliste suggère de voter pour. Dans ses colonnes, un seul journaliste s’exprime contre.

Le glissement tactique des partis

Le changement d’avis des partis valaisans entre 1959 et les années 1970 s’explique par des considérations de tactique politicienne. Dans son étude sur «La conquête du suffrage féminin en Valais», Raphaëlle Ruppen écrit: «Plusieurs facteurs sont, à notre avis, à la base du changement d’opinion du PCCS (ndlr. l’ancêtre du PDC) et du PRD (ndlr. le parti radical) valaisans. Tout d’abord, ces partis sont rassurés par l’expérience des autres cantons: l’entrée des femmes dans la vie publique n’a pas apporté de modifications importantes», dans la répartition des forces entre les partis.

Malgré l’obtention du droit de vote, les citoyennes valaisannes restent minoritaires parmi les élus. Elles ne sont aujourd'hui que 19,2% au Grand Conseil.

 

 

Le Nouvelliste a vu le film L'Ordre divin avec quatre politiciennes valaisannes. Retrouvez leurs commentaires sur la condition de la femme en Valais dès 18h.


À lire aussi...

TravailMarché du travail: toujours moins de femmes au foyer en SuisseMarché du travail: toujours moins de femmes au foyer en Suisse

Politique socialeRetraite des femmes à 65 ans: un groupe de Valaisans lance le référendumRetraite des femmes à 65 ans: un groupe de Valaisans lance le référendum

Grand ConseilLe Valais prêt à adhérer à la charte pour l'égalité salarialeLe Valais prêt à adhérer à la charte pour l'égalité salariale

EGALITELe suffrage féminin de 1957 en Valais n'a pas signé l'égalité des sexesLe suffrage féminin de 1957 en Valais n'a pas signé l'égalité des sexes

Top