25.08.2017, 10:55  

Téléphonie: Lee Jae-Yong, l'héritier de l'empire Samsung, condamné à 5 ans de prison pour corruption

chargement
Lee Jae-yong est le vice-président de Samsung. Il a été condamné pour corruption, abus de biens sociaux et parjure.

 25.08.2017, 10:55   Téléphonie: Lee Jae-Yong, l'héritier de l'empire Samsung, condamné à 5 ans de prison pour corruption

justice - Au lendemain du lancement de son nouveau mobile haut-de-gamme, Samsung est privé de l'un de ses principaux dirigeants. Lee Jae-Yong, fils du fondateur du fabricant sud-coréen, est condamné à 5 ans de prison pour corruption.

L'héritier de l'empire Samsung, Lee Jae-Yong, a été condamné vendredi à cinq ans de prison. Il a été reconnu coupable de corruption dans le retentissant scandale qui a emporté la présidente sud-coréenne Park Geun-Hye.

Ce jugement pourrait priver le premier fabricant mondial de smartphones de gouvernail pendant un bon moment et, partant, nuire à sa capacité de prendre des décisions d'investissements cruciales.

Le parquet avait requis douze ans de réclusion à l'encontre de Lee Jae-Yong, vice-président de Samsung Electronics et fils du président du groupe Samsung, Lee Kung-Hee. M. Lee, 49 ans, est arrivé au tribunal du district central de Séoul en costume sombre, menottes aux poignets.

 

 

Faveurs politiques

Il a été reconnu coupable de corruption, abus de bien sociaux, parjure et d'autres chefs en rapport avec des versements ou la promesse de versements de 43,3 milliards de wons (37 millions de francs) à la confidente de l'ombre de Mme Park, Choi Soon-Sil.

Le tribunal a jugé que Samsung avait reçu en échange des faveurs politiques, en particulier le soutien du gouvernement à la passation générationnelle du pouvoir à la suite de la crise cardiaque du père du prévenu en 2014.

M. Lee était accusé d'avoir acheté le feu vert des pouvoirs publics à la fusion controversée de deux unités en 2015. Cette fusion est vue comme une étape clé pour une transition en douceur au sommet du groupe.

La défense dément tout, arguant que Samsung a plié sous la pression de Mme Park et n'a versé cet argent que contraint et forcé, que M. Lee n'était pas au courant de ces transferts et ne les avait pas approuvés. Les conseillers de M. Lee ont annoncé leur intention de faire appel.

ATS

À lire aussi...

TéléphonieTéléphonie: Samsung présente son Galaxy Note 8 pour faire oublier le fiasco du Note 7 et affronter le prochain iPhoneTéléphonie: Samsung présente son Galaxy Note 8 pour faire oublier le fiasco du Note 7 et affronter le prochain iPhone

Samsung dévoile son Galaxy Note 8

C'est à New York que Samsung a dévoilé son nouveau bijou, le Galaxy Note 8. Avec cette nouveauté, le géant sud-coréen...

  24.08.2017 08:27

SmartphoneSamsung: un nouveau téléphone pour oublier l'échec du Note 7Samsung: un nouveau téléphone pour oublier l'échec du Note 7

TechnologieAprès Twint et Apple Pay, l'application Samsung Pay débarque en SuisseAprès Twint et Apple Pay, l'application Samsung Pay débarque en Suisse

Samsung Pay débarque en Suisse

Si vous êtes détenteur d'un smartphone Samsung, vous pourriez commencer à l'utiliser pour effectuer vos paiements dès...

  27.04.2017 16:20

TélécomsTéléphonie: Samsung lance son nouveau Galaxy S8 pour oublier le fiasco du Note 7Téléphonie: Samsung lance son nouveau Galaxy S8 pour oublier le fiasco du Note 7

Samsung lance son nouveau Galaxy S8

Alors que le fiasco du Note 7 a coûté des milliards de dollars de bénéfices perdus à Samsung, le nouveau Galaxy S8 a...

  21.04.2017 07:39

téléphonieLe bénéfice de Samsung en baisse de 30% à cause des explosions de batteries du Galaxy Note 7Le bénéfice de Samsung en baisse de 30% à cause des explosions de batteries du Galaxy Note 7

Top